Lion

Lion

Famille

Félidés

Nom scientifique

Panthera leo

Population

Environ 23 000

Régime alimentaire

Chasse surtout des mammifères de grande ou moyenne taille comme les buffles, gnous et zèbres

Carnivore

Reproduction

Une portée de trois à quatre petits tous les deux ans environ

Habitat

Savanes, steppes, forêts ouvertes, déserts (absent des forêts denses)

Lion adulte ratio taille homme

Taille et poids

200 à 250 cm (sans la queue qui peut mesurer jusqu’à un mètre) / 126 à 190 kg

Lion répartition monde carte géographique

Région

Afrique subsaharienne, forêt de Gir en Inde

Statut

Les populations d’Afrique de l’Ouest sont en danger critique d’extinction

Vulnérable

Adoptez un lion !

En adoptant symboliquement un animal, vous nous donnez les moyens concrets et durables de travailler à sa sauvegarde et à la protection de son habitat.

Les menaces qui pèsent sur le lion

Le lion est dans une situation périlleuse. Son habitat naturel d'origine disparaît petit à petit, sa source d’alimentation s’amoindrit et il est toujours victime de la chasse au trophée et du braconnage. 

CONFLITS HUMAIN-ANIMAL

À mesure que son territoire rétrécit, le lion se retrouve de plus en plus près des infrastructures humaines. Il arrive qu’il se fasse abattre lorsqu’il effraie la population ou qu’il s’approche trop près des troupeaux. Le fauve peut aussi mourir après avoir mangé des carcasses empoisonnées disposées pour éliminer les prédateurs.

EN SAVOIR PLUS SUR CETTE MENACE

CONFLITS HUMAIN-ANIMAL

DESTRUCTION DE L'HABITAT DU LION

L’agriculture devient plus intensive et nécessite plus de place pour subvenir aux besoins d’une population locale croissante. De ce fait, les territoires du lion sont détruits et fragmentés. Des mesures sont donc nécessaires pour assurer une cohabitation harmonieuse où humains et animaux trouvent leur place.

EN SAVOIR PLUS SUR CETTE MENACE

Destruction de l'habitat

BRACONNAGE DU LION

Le lion est l’un des trophées de chasse les plus convoités d’Afrique. Sa chasse est réglementée, mais nous déplorons encore beaucoup d’abus. Le lion est aussi recherché sur le marché noir pour ses os et d’autres parties de son anatomie, utilisées dans la médecine chinoise traditionnelle pour leurs prétendues vertus.

EN SAVOIR PLUS SUR CETTE MENACE

BRACONNAGE

MANQUE DE PROIE POUR LE LION

Les zèbres, gazelles et buffles, proies privilégiées du lion, disparaissent peu à peu à mesure que leur habitat se fait détruire. Ces espèces sont par ailleurs aussi chassées par les humains pour leur viande. Les lions manquent donc de nourriture, et se rabattent parfois sur les élevages, ce qui attise le conflit avec les humains.

MANQUE DE PROIE

L’engagement du WWF-Belgique pour le lion

En Afrique, le WWF-Belgique soutient financièrement les actions pour la protection du lion et la sauvegarde de son habitat en Zambie et au Malawi.

Une volontaire de patrouille anti-braconnage en jeep dans la savane africaine à la tombée de la nuit

Stopper le braconnage du lion

Le WWF collabore avec l’ONG internationale TRAFFIC, qui s’engage contre le trafic d’espèces sauvages au niveau local, régional et international. En Zambie et au Malawi, le WWF soutient également les patrouilles anti-braconnage mises en place notamment par le gestionnaire African Parks, qui enlèvent notamment les nombreux pièges placés par les braconniers

Une patrouille anti-braconnage photographie des lions depuis une Jeep dans la savane africaine

Étudier les populations de lions

La sauvegarde du lion passe par l’étude de sa population, de ses migrations et de son habitat. Dans le parc national de Liuwa en Zambie, la pose de colliers satellite permet de comprendre les déplacements du lion et de déterminer les habitats les plus cruciaux de la savane qui doivent être sauvegardés.

Une patrouille anti-braconnage consulte des photographies de lion sur un ordinateur.

Atténuer les conflits humain-animal

Le WWF œuvre pour la conservation du lion et pour une bonne cohabitation avec l’humain. Cela passe par une étroite collaboration avec les populations locales. Dans le parc national de Liuwa par exemple, un plan de gestion des prédateurs a été développé avec les communautés locales pour prévenir les conflits  et protéger les élevages.

Réintroduire des animaux

Avec notre partenaire African Parks, nous réintroduisons les animaux, dont les lions, là où ils ont disparu et contribuons à la revitalisation des espèces.

Q&A autour du lion

Tous les lions mâles arborent une crinière, qui fonce avec l’âge : c’est une des spécificités de cette espèce. Cette crinière donne une allure majestueuse à l’animal, qui fait un peu penser à une couronne naturelle ; d’où le terme de « roi ». Il est parfois appelé « roi de la jungle » ; à tort, puisqu’il vit dans la savane, et non dans la jungle.

Le lion est aussi le plus massif des prédateurs de la savane africaine : il mange jusque 7 kg de viande par jour ! Pour autant, le lion mâle, « roi des animaux », aussi appelé le « roi de la savane », chasse rarement. Ce sont le plus souvent les lionnes qui s’attaquent aux proies.

La crinière des lions mâles, qui peut être de couleur et taille variables, est à la fois une force et une faiblesse pour l’animal. Une force, car la crinière est un signe de dimorphisme sexuel : seuls les mâles adultes ont une crinière. Elle est donc utile pour impressionner les femelles, car la concurrence est rude pour l’accouplement. Mais elle peut également être une faiblesse, car la crinière du lion est un attribut peu discret. Le lion mâle est moins habile au camouflage lors de la chasse que les femelles. Ce sont d’ailleurs surtout les lionnes qui partent chasser.

Le lion est un animal carnivore qui peut manger de nombreuses proies, telles que les zèbres, les buffles et les gazelles, mais aussi des lièvres, des reptiles et des rongeurs. Ce sont les lionnes qui chassent. Elles le font souvent en groupe et collaborent pour attraper une grande proie. Pour les plus petits animaux, elles peuvent les attraper toutes seules. Le lion a des mâchoires très puissantes, avec des canines particulièrement grandes et aiguisées.

Moins rapides que d’autres prédateurs, les lions sont des animaux qui mettent en place des stratégies de groupe pour attraper leurs proies. Les lionnes chassent principalement la nuit, dans des espaces à la végétation dense qui lui permettent de se camoufler efficacement. Une fois l’attaque passée, une lionne donnera l’estocade : c’est le coup de grâce, qui consiste à mordre plusieurs fois d’affilée la gorge de la proie, jusqu’à la faire suffoquer.

Adulte, un lion ou une lionne a besoin de 5 à 7 kg de viande par jour en moyenne ; mais l’animal ne chasse pas ses proies tous les jours. En un seul repas, le lion peut avaler jusqu’à 40 kg de viande en un coup. Le félin n’aura alors plus besoin de manger pendant plusieurs jours.

Le lion est une espèce qu’on qualifie de « super prédateur » : il se situe au sommet de la chaîne alimentaire. Il n’a donc pas de prédateur en tant que tel, mais que des proies ; dans son écosystème, il peut donc être considéré parmi les plus forts. Pour autant, il n’est pas à l’abri du danger : le braconnage, la destruction de son habitat et le manque de proies sont autant de menaces pour l’espèce, qui le rendent vulnérable.

Les hyènes sont, comme les lions, de super prédateurs de la savane africaine : ils se situent au sommet de la chaîne alimentaire. Lions et hyènes entrent donc en concurrence directe pour leur nourriture. Mais, vu la force du lion, il arrive que les lions tuent des hyènes pour garder l’ascendance sur leur territoire.

Il peut arriver que les lions mâles pratiquent l’infanticide : qu’ils tuent un ou plusieurs lionceaux. Cela arrive quand ces lionceaux n’ont pas de lien de parenté avec le lion mâle en question. La lionne mère n’est pas disposée à s’accoupler avec le mâle tant qu’elle prend ses petits en charge. Pour remédier à ce problème, les mâles trouvent donc parfois cette parade macabre.

Comment puis-je faire la différence pour le lion ?

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons poursuivre notre travail de protection de l’environnement pour construire un monde dans lequel l’humain vit en harmonie avec la nature. Une nature vivante et résiliente, que nous pourrons fièrement transmettre aux générations suivantes. Il existe une multitude de possibilités pour agir ensemble !