Ce que le WWF fait pour protéger le bassin du Congo

Au cœur de l’Afrique, le bassin du Congo constitue l’une des plus vastes régions sauvages du monde. Mais sa biodiversité est menacée par l’activité humaine. La superficie des forêts diminue de jour en jour, ce qui menace la vie de milliers d’espèces. La faune est victime d’une chasse intense pour la « viande de brousse », et l’éléphant de forêt continue à être victime du braconnage pour son ivoire. 

Le WWF travaille activement avec les autorités locales et internationales pour améliorer la gestion durable des forêts. Nous menons aussi de nombreux projets en lien avec les populations locales. En RDC, nous testons des projets de gestion inclusive par les communautés, par exemple via un appui à la mise en place et à la gestion de huit concessions forestières communautaires dans la Province du Mai-Ndombe. Ces forêts sont l’habitat de bonobos et pourraient accueillir des projets de tourisme communautaire. 

Dans la province du Nord-Kivu, WWF met en œuvre des initiatives qui visent à réduire les pressions qui pèsent sur les forêts du Parc national des Virunga, tout en contribuant à l’amélioration des conditions de vie des communautés.

Retrouvez nos actions dans le rapport annuel

Situation géographique

République démocratique du Congo, Congo-Brazzaville, République centrafricaine, Guinée équatoriale, Gabon et Cameroun

Superficie

Plus de 3,7 millions de km²

Climat

Tropical chaud et humide

Paysage

Sommets volcaniques et forêts (1,5 million de km²)

Protéger le bassin du Congo, c’est aussi agir sur

DÉFORESTATION

Le bassin du Congo constitue l’un des plus importants massifs de forêts tropicales de la planète et abrite 8 % du carbone forestier. L’exploitation forestière industrielle couvre maintenant environ un tiers des vieilles forêts jadis peu perturbées. L’exploitation pour l’agriculture industrielle et les mines sont d’autres menaces. La forte demande en bois-énergie contribue à la déforestation et la dégradation des zones fortement peuplées.

En savoir plus

Déforestation

Le bonobo

Le bonobo ne vit que dans les forêts tropicales humides de la RDC, du côté de la rive gauche du fleuve Congo. La déforestation et la chasse pour la « viande de brousse » menacent cette espèce de grand singe. Les forêts communautaires appuyées par notre projet visent entre autres à la conservation du bonobo, liée dans deux forêts à la promotion de l’écotourisme.

Le gorille

Le gorille des plaines de l’ouest vit au Cameroun, au Gabon, en Guinée équatoriale, en République démocratique du Congo et au Congo-Brazzaville. Le gorille de Grauer vit quant à lui dans les forêts de l’est de la RDC, et le gorille de montagne dans les forêts d’altitude de l’est de la RDC. Les gorilles de montagne sont menacés par la déforestation et ces deux autres espèces sont menacées principalement par la chasse pour la « viande de brousse ».

L’éléphant

L’éléphant de forêt disparaît progressivement du bassin du Congo. Sa présence est pourtant primordiale ! Grand consommateur de fruits, l’éléphant est un distributeur unique des graines lourdes qui passent intégralement à travers son intestin. Il est le seul disperseur d’un bon nombre d’arbres qui ne se régénèrent plus en son absence. La composition des forêts futures sera très différente en son absence. Une raison de plus pour le protéger.

 

L’enjeu pour la conservation dans le bassin du Congo réside dans une conservation inclusive, avec et pour les communautés locales.

Mone Van Geit,

Program Manager WWF-Belgique

Comment puis-je faire la différence ?

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons poursuivre notre travail de protection de l’environnement pour construire un monde dans lequel l’humain vit en harmonie avec la nature. Une nature vivante et résiliente, que nous pourrons fièrement transmettre aux générations suivantes. Il existe une multitude de possibilités pour agir ensemble !

Array
Array