Bonobo

Bonobo

Famille

Hominidés

Nom scientifique

Pan paniscus

Population

15 000 à 50 000

Régime alimentaire

Fruits et plantes, mais aussi insectes, œufs, miel, champignons et par occasion des petits mammifères

Un omnivore plutôt frugivore

Reproduction

Un petit tous les quatre à cinq ans

Habitat

Forêts équatoriales humides

Bonobo ratio taille humain

Taille et poids

70 à 90 cm (jusqu'à 120 cm debout) / 30 kg à 40 kg

Bonobo carte du monde répartition géographique

Région

Bassin du Congo, RDC, au sud du fleuve Congo et au nord de la rivière Kasaï

Statut

En danger

Les menaces qui pèsent sur le bonobo

Longtemps isolé sur des territoires difficilement accessibles, le bonobo est en déclin principalement à cause de l'activité humaine : braconnage, destruction de son habitat, guerre. Avec un cycle de reproduction assez lent, il ne parvient pas à se multiplier suffisamment vite face aux menaces croissantes.

DÉFORESTATION

L’exploitation forestière et la culture du brûlis conduisent à une réduction drastique du territoire du bonobo. Sensible au changement, le singe quittera son habitat si des humains s’en approchent trop.

EN SAVOIR PLUS SUR CETTE MENACE

DÉFORESTATION

BRACONNAGE

Le braconnage du bonobo fait rage dans les profondeurs des forêts du bassin du Congo, où les bonobos adultes sont victimes du commerce illégal de viande de brousse. Les plus jeunes sont vendus comme animaux de compagnie. Il arrive aussi que le bonobo se fasse prendre dans les pièges métalliques visant d’autres espèces.

EN SAVOIR PLUS SUR CETTE MENACE

BRACONNAGE

MALADIE ET CONSANGUINITÉ

Le bonobo ne résiste pas aux maladies que l’humain lui transmet. La fragmentation de l’habitat du bonobo conduit les clans à se disperser et pousse les membres d’un même groupe à se reproduire entre eux. Cette consanguinité menace également l’espèce.

MALADIE ET CONSANGUINITÉ

L’engagement du WWF-Belgique

Les forêts de la province de Mai-Ndombe, au nord-est de Kinshasa, en République démocratique du Congo, abritent encore environ 4 000 bonobos. Le WWF-Belgique soutient financièrement les équipes de terrain, tant du WWF que de l’ONG « Mbou-Mon-Tour ». Ensemble, ils travaillent à la protection et la conservation de l’espèce, en étroite collaboration avec les communautés locales.

Développer l’écotourisme pour fournir aux populations de nouvelles sources de revenus

Développer l’écotourisme

Avec son partenaire l’ONG « Mbou-Mon-Tour », le WWF recrute et forme des pisteurs pour suivre les bonobos et permettre aux singes de s'habituer petit à petit à la présence humaine à petite échelle et dans le plus grand respect de l’hominidé.  Le développement de l’écotourisme dans la région permet de fournir aux populations de nouvelles sources de revenus et de démontrer l’intérêt économique de la protection du bonobo et de son habitat. Les pisteurs sont également attentifs à la santé des bonobos, intervenant avec des soins vétérinaires lorsque cela s’avère nécessaire.

Protéger l’habitat du bonobo

Le WWF soutient la mise en place et la gestion communautaire de certaines forêts en République démocratique du Congo. Cette gestion par les communautés permet de freiner la déforestation et le braconnage, de contribuer au développement local et d'y conserver la flore et la faune, dont les bonobos. Les forêts communautaires soutenues par le WWF et son partenaire « Mbou Mon Tour » dans la province du Mai Ndombe abritent ainsi certaines des populations de bonobos les plus densément peuplées.

Stopper le braconnage du bonobo

Stopper le braconnage

Le WWF collabore avec l’ONG internationale TRAFFIC, qui s’engage contre le trafic d’espèces sauvages au niveau local, régional et international. Dans les forêts communautaires en RDC, le WWF soutient également les patrouilles d’écogardes organisées par les communautés afin de contrer le braconnage sur le terrain.

Comment puis-je faire la différence ?

C’est grâce à votre soutien que nous pouvons poursuivre notre travail de protection de l’environnement pour construire un monde dans lequel l’humain vit en harmonie avec la nature. Une nature vivante et résiliente, que nous pourrons fièrement transmettre aux générations suivantes. Il existe une multitude de possibilités pour agir ensemble !