WWF gorille plaines occidentales westelijke laaglandgorilla header2 WWF gorille plaines occidentales westelijke laaglandgorilla header2

Gorille des plaines occidentales

Depuis plus de 20 ans, le gorille des plaines occidentales souffre du braconnage et des maladies. La population a en effet chuté de 60 % ces 25 dernières années. Même si ces menaces disparaissaient totalement, il faudrait 75 ans pour que la population se reconstitue. 

 

Le gorille des plaines occidentales vit au Cameroun, en République centrafricaine, en République démocratique du Congo, en Guinée équatoriale et au Gabon. Le nombre exact de gorilles des plaines occidentales n’est pas connu car ils peuplent des forêts équatoriales qui comptent parmi les plus impénétrables et les plus reculées d’Afrique.

Les gorilles des plaines occidentales se différencient de leurs cousins orientaux par leur taille légèrement plus petite, leur pelage brun-gris et leur poitrine châtain. Leur crâne est en outre plus large, leurs sourcils plus prononcés et leurs oreilles plus petites.

QUELLES SONT LES MENACES PRINCIPALES ?

Les effectifs du gorille des plaines occidentales ont chuté de 60 % ces 25 dernières années en raison du braconnage et des maladies. Les gorilles se reproduisent lentement, si bien que, même si toutes les menaces étaient éradiquées du jour au lendemain, il faudrait attendre 75 ans pour que leur population se rétablisse.

QUE FAIT LE WWF ?

Le WWF contribue au développement de l’écotourisme, notamment dans la réserve de Dzanga Sangha, une zone naturelle d’exception située en République centrafricaine. Grâce à ce programme, les visiteurs peuvent découvrir le gorille des plaines occidentales dans son environnement naturel, et la population locale en tire des bénéfices. Le WWF s’investit également dans la lutte contre le virus Ebola, qui affecte aussi bien les animaux que les hommes, et œuvre à une exploitation durable des ressources naturelles dans la région.