Le conte de Lady Liuwa, une histoire de lions et de résilience

Le conte de Lady Liuwa, une histoire de lions et de résilience

C’est l’histoire de la petite tribu de lions du parc Liuwa, en Zambie, dont ni les braconniers, ni la guerre, ni la solitude n’ont pu venir à bout… Pour l’instant, car comme la plupart des populations de lions, elle est vulnérable. Poursuivons nos efforts pour la protéger !

 

Aujourd’hui, le Parc national de Liuwa, en Zambie, ressemble à une terre promise pour les lions. De spectaculaires et vastes plaines sont chaque année témoin de l’une des plus grandes migrations de gnous du continent, les populations de zèbres abondent, et les deux rivières délimitant le parc offrent de l’eau en suffisance pour les 10 000 personnes et les espèces animales qu’abrite le parc.

Mais il y a 20 ans, le tableau était loin d’être si idyllique : en raison de la guerre civile angolaise ayant agité le pays jusqu’en 2002, le nombre de gnous et zèbres était en chute libre ; les rizières avaient remplacé les plaines, et les conflits entre humains et prédateurs se multipliaient. Comme si cela ne suffisait pas, les braconniers avaient massacré les derniers lions qui subsistaient encore.

Tous, sauf une lionne, surnommée Lady Liuwa… La seule irréductible à avoir survécu à tous les périls.

Lady, seule survivante

Pendant plus de huit ans, Lady Liuwa erra dans les plaines désolées du parc, seule survivante de son espèce. Petit à petit, la nature reprit ses droits, mais elle restait désespérément isolée. Or, les lions sont les seuls félins à vivre en groupe. La solitude ne leur sied pas. C’est ainsi que, pendant sa période de solitude, Lady visitait régulièrement les campings ou véhicules de safari, à la recherche de proximité humaine.

Plus jamais seule

Plus tard, heureusement, une réintroduction organisée par African Parks, gestionnaire du parc, lui a permis de finir ses jours entourée d’individus de son espèce. À la suite de ces réintroductions, des lionceaux sont nés, et le cycle de la vie a recommencé. En 2017, la lionne est morte de vieillesse, mais son héritage subsiste jusqu’à ce jour : le parc abrite actuellement une population fragile, mais soudée, de 13 lions.

WWF lion gallery

Jamais à l’abri

Cette belle histoire aurait pu s’arrêter là, et la population aurait pu continuer à prospérer, car les lions n’ont pas de prédateurs naturels. Malheureusement, c’est sans compter les braconniers qui les traquent, la destruction de leur habitat qui les isole, ou encore les fermiers craignant pour leurs troupeaux qui les tuent ; autant de menaces qui accablent jour après jour quasiment tous les lions du continent.

C’est un bien triste fait : le roi de la savane se meurt. En un peu plus de 20 ans, 43 % des lions ont disparu. 26 pays ont déjà été vidés de ce félin majestueux. Aujourd’hui, il n’en reste que 20 000 à l’état sauvage : chaque individu compte.

La tribu de Lady Liuwa n’est donc pas sortie d’affaire, loin de là. Le WWF s’engage pour l’avenir des lions, afin que la faune sauvage africaine ne perde pas son roi. Grâce à nos programmes de conservation, menés en collaboration avec des partenaires tels African Parks et les populations locales, nous avons déjà pu sécuriser l’avenir de plusieurs populations.

Aujourd’hui, c’est la tribu de Liuwa, et ce fabuleux conte africain, que nous voulons préserver.

Aidez-nous à protéger ces rois de la savane. En faisant un don, vous permettez de :

  • Réintroduire les animaux là où ils ont disparu et contribuer à la revitalisation des espèces
  • Obtenir le renforcement et l’élargissement des territoires naturels protégés
  • Stopper le braconnage
  • Etudier les populations
  • Atténuer les conflits humain-animal

Par la suite, nous espérons pouvoir envisager assez rapidement une nouvelle réintroduction qui rendrait la tribu à nouveau forte et solide.

Ecouter l'histoire de lady liuwa en podcast VOUS SOUHAITEZ RESTER AU COURANT DE TOUTES NOS ACTUALITÉS ?
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER