Earth Hour 2021 veut attirer l’attention sur les causes de la pandémie

Earth Hour 2021 veut attirer l’attention sur les causes de la pandémie

Le samedi 27 mars 2021, de 20h30 à 21h30, c’est le retour d’Earth Hour. Depuis mars 2020, nous sommes frappés par une pandémie qui est la conséquence de notre relation destructrice avec la nature. Après une année passée à lutter contre les symptômes, il est temps de s’attaquer à la racine de cette crise mondiale. C’est pourquoi, ce samedi, le WWF va partager une vidéo éclairante, en appelant chacun de nous à la partager avec le hashtag #SpeakupforNature.

 

https://www.youtube.com/embed/4KhnG5CNPqs

Chaque année, les lumières s’éteignent pour célébrer Earth Hour. Cette action symbolique entend focaliser l’attention sur la crise globale du climat et de la biodiversité. Cette année plus que jamais, le message porté par Earth Hour est donc d’une actualité brûlante.

Koen Stuyck, porte-parole du WWF-Belgique : « 2020 a été une année catastrophique, non seulement en raison de la pandémie de covid-19, mais aussi pour les sécheresses, vagues de chaleur et autres phénomènes climatiques extrêmes, entraînant feux de forêts et inondations. Tout cela n’est pas l’effet du hasard, mais la conséquence de notre impact sur la biodiversité. Quand nous sortirons de l’urgence pandémique, nous devrons absolument mettre la nature et le climat au cœur des mesures de relance, des investissements et de notre vie quotidienne. De cette façon, nous ne limiterons pas seulement le risque de futures épidémies, nous rendrons aussi notre vie meilleure et offrirons un avenir à nos enfants. »

#SpeakUpforNature

Le 27 mars à 20h30, heure locale, le WWF diffusera partout dans le monde une vidéo éclairante sur le lien entre destruction de la nature et risque de pandémie, et il appellera chacun à partager la vidéo sur les réseaux sociaux, avec le hashtag #SpeakUpforNature. La vidéo sera visible sur notre page Earth Hour, sur nos pages Facebook, Instagram, LinkedIn et sur notre fil Twitter.

Une nature plus saine et mieux protégée

L’une des principales causes de la destruction de la nature est notre système alimentaire. Celui-ci a un impact énorme sur le climat. Beaucoup trop de milieux naturels sont convertis pour l’agriculture et nos paysages agricoles deviennent de plus en plus monotones. Tout cela va de pair avec l’érosion des sols, la pollution et la consommation excessive d’eau douce. Les aliments produits de manière non durable mettent en péril nos habitats naturels et les animaux qui y vivent. Tout cela constitue une menace pour des services essentiels que la nature nous rend : purification et rétention de l’eau, production d’oxygène, capture du CO2, régulation des virus, production de molécules thérapeutiques, etc.

La bonne nouvelle, c’est que nous pouvons préserver la nature et la biodiversité tout simplement en faisant les bons choix pour notre alimentation. Il s’agit, entre autres, de privilégier des produits issus de l’agriculture durable et de manger davantage d’aliments d’origine végétale. À l’occasion d’Earth Hour, le WWF publie sur son site internet une série de conseils alimentaires pour se nourrir en respectant l’environnement.

Earth Hour était d’abord une action qui consistait à éteindre les lumières durant une heure. Arrêtons maintenant de détruire notre planète, avant que la nature n’éteigne à son tour les lumières pour les êtres humains.