Renforcer la nature pour prévenir la pénurie d’eau

Renforcer la nature pour prévenir la pénurie d’eau

Depuis fin mai, les spécialistes mettent déjà en garde contre les pénuries d'eau en Belgique. L’agriculture et l’industrie souffrent de la sécheresse. C’est une des conséquences du changement climatique : nos étés sont plus secs et plus chauds. Or, nous gaspillons beaucoup d’eau et nous la rejetons (trop) rapidement dans la mer. 

 

Suivons le parcours d'une goutte de pluie... Que se passe-t-il lors d'une forte averse ? La pluie qui tombe sur les toits de nos maisons est recueillie dans les gouttières. Elle s’écoule ensuite sur les rues asphaltées qui transportent l’eau dans les égouts. Le réseau d’égouts draine l’eau de pluie vers nos ruisseaux et rivières. Presque toutes nos rivières ont des berges surélevées et toute cette eau de pluie s'écoule directement et rapidement vers la mer. Et puis... elle est perdue ! La même histoire s'applique aux toits des entreprises, des usines, des bâtiments gouvernementaux, des parkings, ... En Belgique, 15% de la surface du sol est artificialisée.

Notre pays est très industrialisé, mais l’agriculture est aussi fortement présente. 44 % des terres sont occupées par des cultures. Il s'agit en grande partie d'une agriculture intensive et mécanique qui a recours à des machines lourdes qui compriment le sol. En conséquence, l'eau de pluie a plus de difficultés à pénétrer dans le sol.

Avec le changement climatique, les épisodes de pluie sont moins nombreux mais plus intenses, ce qui signifie que l'eau n'a pas du tout le temps de pénétrer dans le sol et qu'elle est rapidement emportée par les ruisseaux, rivières... et finalement par la mer.

Notre approvisionnement gratuit en eau de pluie est bien trop souvent perdu. Pourtant, nous consommons beaucoup d'eau. L’industrie a besoin d’eau en grandes quantité pour ses processus de production. L'agriculture utilise l'eau pour irriguer les champs et abreuver son bétail. Et puis, il y a la consommation des ménages.

Le WWF plaide pour des solutions structurelles qui mettrait la nature au premier plan. La nouvelle stratégie européenne en matière de biodiversité présentée la semaine dernière est un bon départ. Elle a pour objectif la création d’au moins 25 000 kilomètres de cours d'eau, la remise en état des rivières avec la suppression des barrages et la restauration des zones humides et deltas.

En tant que citoyens, nous pouvons également poser des gestes pour économiser l’eau :

  • Prendre une courte douche plutôt qu’un bain et réduire le niveau de pression,
  • Ne pas laver la voiture,
  • Ne pas arroser la pelouse avec de l’eau potable,
  • Installer un double bouton pour la chasse d'eau des toilettes,
  • Installer une citerne d’eau de pluie et récupérer l’eau pour arroser les plantes et/ou le potager,
  • Remplacer l’allée en pierre devant votre maison par un espace vert perméable à l’eau.