Des signes encourageants en cette Journée mondiale du rhinocéros

Des signes encourageants en cette Journée mondiale du rhinocéros

Le Malawi annonce des signes très encourageants pour l’avenir du rhinocéros noir dans le pays. Cette espèce en danger critique d’extinction a fait l’objet de déplacements et d’échanges afin de leur offrir la meilleure chance de s’épanouir dans les trois parcs sécurisés, soutenus par le WWF. Et ces projets couronnés de succès montrent qu’en travaillant ensemble avec volonté, il est véritablement possible d’améliorer les choses.

 

Regardez la vidéo du transfert des rhinocéros au Malawi

En cette Journée mondiale du rhinocéros, le 22 septembre 2020, le Malawi annonce des signes encourageants d’une population croissante de rhinocéros noirs. Le pays est en bonne position pour redevenir un bastion de la conservation de cette espèce en danger critique d’extinction.

En novembre 2019, 17 rhinocéros noirs ont été transférés par les airs depuis l’Afrique du Sud jusqu’au Parc national de Liwonde au Malawi. Il s’agissait du premier transfert transfrontalier de rhinocéros noirs entre ces deux États. Une opération délicate et ambitieuse, mais couronnée de succès grâce à la collaboration fructueuse entre le gestionnaire du Parc de Liwonde African Parks, les gouvernements des deux pays, ainsi que des ONG de conservation de la nature comme le WWF-Belgique.

WWF rhino 02

Par la suite, les Parcs nationaux de Malawi Liwonde et Majete ont procédé à des échanges d’individus afin d’améliorer la diversité génétique des rhinocéros.

Les rhinocéros noirs se portent bien au Malawi

Depuis leur arrivée il y a presque un an, les rhinocéros se sont bien acclimatés et quatre nouveaux bébés ont été observés, deux à Liwonde et deux à Majete. Cela laisse présager que le nombre de rhinocéros continuera à augmenter dans ces sanctuaires sécurisés.

Regardez la vidéo du transfert des rhinocéros au Malawi

Pour faire face notamment à la menace du braconnage pour leurs cornes, Liwonde et Majete ont mis en place des mesures fortes pour assurer la sécurité des rhinocéros, notamment une surveillance aérienne, des patrouilles quotidiennes d’éco-gardes et l’intégration de technologies de pointe pour permettre de suivre en temps réel chaque rhinocéros en permanence.

WWF rhino 01

Pourquoi le Malawi ?

Les espèces étant limitées dans le reste de leur aire de répartition en Afrique et le nombre de rhinocéros noirs étant réduit à moins de 5 500 à l’état sauvage, les transferts vers des zones bien protégées sont essentiels pour donner aux populations une chance de se rétablir.

Or, le Malawi est un très bon élève de ce point de vue. Ces dernières années, le gouvernement malawien a adopté des politiques visionnaires pour assurer la protection de ses ressources naturelles et de ses zones protégées, faisant de ce pays l’une des destinations les plus éminentes d’Afrique en matière de conservation.

Par ailleurs, lorsque l’ONG African Parks a repris la gestion des trois parcs malawiens (Majete, Liwonde et Nkhotakota) en 2015, les parcs étaient vidés de leurs animaux emblématiques, et parsemés de pièges par milliers. Aujourd’hui, grâce aux meilleures politiques nationales, à la mise en place d’une surveillance rapprochée des animaux, au tourisme ravivé (avant la COVID-19) et à une collaboration plus harmonieuse avec les communautés locales, les parcs se dirigent vers une prospérité exemplaire.

Regardez vite la vidéo de ce projet ambitieux qui donne de l’espoir en ce jour mondial du rhinocéros.