Pavlik, un jeune tigre sauvé l’année passée, abattu par un braconnier

Pavlik, un jeune tigre sauvé l’année passée, abattu par un braconnier

Un jeune tigre réintroduit dans la nature en Extrême-Orient russe l'année dernière a été retrouvé mort en septembre 2020. Cette nouvelle tragédie, œuvre de braconniers, nous rappelle que la progression vers le doublement des tigres sauvages n’est réaliste que si l'on s'attaque sévèrement au braconnage et au commerce des parties de tigre.  


 


« Cela fait très mal lorsque l'animal que vous sauvez de vos propres mains est retrouvé tué par des braconniers », déplorait Pavel Fomenko, spécialiste principal de l'unité de conservation des espèces rares du WWF en Russie.


Au printemps 2018, une tigresse, attirée par les chiens domestiques du village d’Aleksey-Nikolskoye, effrayait la population. Après des tentatives échouées pour la faire fuir, elle s’est faite emmener dans un centre de réhabilitation spécialisé. En observant ses comportements, les experts ont déduit qu'elle avait des petits.


Après des semaines de recherche, ils les ont enfin retrouvés. Pavlik et sa sœur Elena étaient complètement affaiblis et affamés. Au refuge, ceux-ci ont été réunis avec leur mère et ont reçu des soins nécessaires, le temps pour retrouver leurs forces. En juin 2019, ils ont regagné la nature avec l'aide du WWF.


Et ce fut un succès… Jusqu’à ce jour de septembre 2020. Après que le signal du collier GPS de Pavlik se soit arrêté, ses restes ont été trouvés près du village de Novostepanovka, dans la province d'Amurskaya. Deux personnes ont été arrêtées et une enquête criminelle est en cours.


« La mort de Pavlik confirme une fois de plus que les efforts de lutte contre le braconnage, la gestion des conflits entre les humains et les grands prédateurs, la sensibilisation du public et l'arrêt de l'extraction illégale des ressources naturelles sont toujours essentiels, et doivent être poursuivis », poursuivait Pavel Fomenko.


Russie, paradis fragile pour les tigres 


La Russie abrite environ 600 tigres, et ce nombre est en augmentation. Toutefois, le braconnage reste une menace importante, les produits du tigre étant en grande partie commercialisés par la frontière proche avec la Chine. Ils sont utilisés dans la médecine traditionnelle chinoise ou comme produit de luxe.  


Stoppons le massacre des tigres ! 


En seulement un siècle, le nombre de tigres sauvages a chuté de 95 %, passant de 100 000 à moins de 4 000 individus aujourd’hui. Le braconnage fait encore des ravages, et son habitat naturel se réduit de jour en jour… Mais nous pouvons arrêter le massacre !


Le WWF œuvre sans relâche pour doubler le nombre de tigres sauvages. Nous avons besoin de votre aide !


Faites la différence pour Elena et les autres survivants.


Adoptez symboliquement un tigre


Regardez la vidéo du sauvetage de Vladik, un autre tigre amené au centre de réhabilitation en Russie avec l’aide du WWF.