L’Australie à nouveau frappée par les feux

L’Australie à nouveau frappée par les feux

Après les feux dramatiques qui ont frappé le pays de décembre 2019 à février 2020, et plus particulièrement l’Est du continent, l’Australie fait à nouveau face à l’urgence. Les feux frappent Perth et ses alentours, en Australie-Occidentale. Cette nouvelle catastrophe nous rappelle à quel point il est urgent d’agir contre les causes profondes qui intensifient ces épisodes de feux de forêts, notamment le changement climatique. 

 

Le WWF déplore des feux de brousse qui frappent la ville de Perth et ses alentours, en Australie-Occidentale. Nos pensées vont aux familles touchées par la catastrophe et dont les habitations ont été détruites. On estime que 80 maisons ont brûlé au cours des trois derniers jours.

Le WWF-Australie est en contact avec le personnel et les partenaires de la conservation, et tous sont en sécurité à ce stade. Il est encore trop tôt pour connaître l'impact sur la faune sauvage, car les feux qui ravagent les collines de Perth sont encore hors de contrôle et de nombreuses zones restent inaccessibles.

Le WWF a pris contact avec un certain nombre d'intervenants et de refuges pour la faune sauvage afin d’offrir son aide lorsque les conditions de sécurité le permettent. Le gouvernement de l’État d’Australie-Occidentale leur a également offert son soutien. À l'heure actuelle, les besoins en matière d'intervention sur la faune sont faibles, mais la demande devrait augmenter une fois que les incendies auront cessé et qu'il sera possible d’accéder aux sites touchés et d’évaluer les pertes.

L’une des zones de préoccupation du WWF est une réserve naturelle, qui avait déjà été durement touchée par les feux de 2019-2020. Cette réserve, que le WWF-Australie soutient, abrite la seule population autosuffisante connue de Pseudemydura umbrina, une espèce de tortue endémique de la région de Perth, et l’un des reptiles les plus rares au monde. On espère que la plupart de ces tortues ont survécu au feux, parce qu'à cette époque de l'année, elles hibernent dans des trous dans le sol ou sous de profonds tas de feuilles mortes.

Pour le moment, l'équipe du WWF en Australie-Occidentale reste en contact avec les intervenants locaux et le personnel des parcs et réserves naturelles et se tient prête à apporter son aide si nécessaire.