Plan stratégique 2026

Nos objectifs majeurs

Notre ambition pour les années à venir reste de construire pour un monde où l’humain et la nature vivent en harmonie. Notre position unique et notre approche en tant que plus grande ONG de conservation au monde ont un impact croissant dans le monde entier. Nous rendons le changement possible en proposant des solutions et en exerçant une influence lorsque cela s'avère nécessaire. En nous concentrant sur les objectifs clés suivants, nous protégeons et restaurons la nature pour toutes les générations, tant en Belgique que dans le monde entier.

WWF

ZÉRO PERTE D’HABITAT NATURELS

La perte d'habitat a un impact majeur sur la crise qui touche le climat et la biodiversité. Pour y remédier, la conservation et la restauration de la nature sont une solution clé. À l'échelle mondiale, nous devons protéger au moins un tiers des espaces naturels. Nous devons stopper la déforestation et les autres dégradations naturelles, en coopération avec les communautés locales et indigènes. Et ce, en se concentrant en particulier sur les écosystèmes d'importance mondiale, tels que la forêt amazonienne.

Dans ces paysages, nous visons une amélioration concrète des écosystèmes menacés. Par conséquent, la Belgique doit également jouer un rôle de premier plan dans la protection et la restauration de la nature. Nos autorités et organisations nationales doivent soutenir la restauration de la nature sur le plan financier et politique, en particulier pour les forêts. Un autre objectif important est d'arrêter l'exploitation minière des fonds marins dans les eaux internationales, jusqu'à ce que les normes environnementales les plus élevées soient atteintes.

En Belgique même, au moins trois zones de 5 000 hectares doivent être protégées d'ici 2030. Ces zones devront rester sauvages, afin de laisser la nature faire son travail. En outre, les grandes réserves naturelles doivent être reliées entre elles afin de les maintenir écologiquement saines et de permettre aux mammifères emblématiques de se déplacer librement entre elles.

30%
de la surface de la planète doit être protégée d'ici 2030

Inverser la courbe des populations
d'animaux emblématiques

ZÉRO PERTE DE BIODIVERSITÉ

Pour enrayer la perte de biodiversité et faire en sorte que les populations animales restent stables ou augmentent, il faut s'attaquer aux menaces les plus courantes : commerce illégal d'espèces sauvages, conflits humain-animal, braconnage et espèces envahissantes.

C'est pourquoi nous avons fixé l’objectif d'avoir des populations stables d'espèces emblématiques dans nos zones prioritaires d'ici 2026, comme le gorille de montagne au Congo ou le jaguar en Équateur. En Belgique, nous devons observer une nette amélioration de la lutte contre le commerce illégal d'espèces sauvages et de produits issus de la forêt. En outre, nous soutenons un retour réussi des mammifères locaux emblématiques d’ici 2030, tels que la loutre et le lynx en Belgique.

DIVISER L’EMPREINTE ÉCOLOGIQUE PAR DEUX

Ce que nous produisons n'est pas en adéquation avec par rapport à la disponibilité des ressources naturelles de notre planète. L'empreinte de l'humanité doit être réduite de moitié pour rester dans les limites planétaires. Nous devons veiller à ce que l'accès à la nourriture pour tous et toutes soit garanti, et à ce que l'agriculture et les autres productions n'endommagent pas et ne polluent pas le cadre de vie.

Les solutions consistent à rendre le système alimentaire plus durable en réduisant les déchets, en rendant la production plus écologique et en faisant évoluer les habitudes alimentaires. Les émissions de CO2 doivent être réduites de moitié, l'offre d'énergie renouvelable doublée et la pollution (plastique) stoppée.

Notre objectif est donc de réduire de moitié, d'ici à 2030, l'empreinte de la consommation alimentaire belge sur la nature et le climat, qui provient principalement de produits d’origine animale. Pour y parvenir, la Belgique doit adapter sa politique économique et fiscale aux objectifs mondiaux, tels que la limitation du réchauffement climatique à 1,5 °C. En particulier, tous les produits importés sur le marché belge doivent être exempts de déforestation et de conversion des écosystèmes.

1.5°C
Les politiques en place doivent être conformes aux objectifs mondiaux en matière de biodiversité et de climat, tels que la limitation du réchauffement planétaire à 1,5 °C

Faites partie de la communauté

UN ENVIRONNEMENT STIMULANT

Pour faire de ces objectifs ambitieux une réalité, nous devons travailler sur un cadre qui place la barre très haut. Nous continuons donc à construire un vaste réseau de donateurs et donatrices, de partenaires et d'autres personnes qui soutiennent notre travail et sont prêtes à agir pour un avenir meilleur. Ce faisant, nous ciblons activement les jeunes.

Nous le faisons d'une manière qui est en accord avec nos valeurs. L'évaluation et la communication transparentes sont au cœur de notre travail, tout comme le respect, l'innovation et la coopération. Notre réseau international du WWF joue un rôle central à cet égard, puisque les bureaux du WWF dans le monde entier mettent en œuvre et contrôlent nos projets au niveau local.