Drought

Fonds de résilience en cas de crise

Soutenir les efforts de conservation de la nature

Le monde en proie aux crises répétées

Depuis 2020, le monde subit une série de crises, dont la plupart sont en lien direct avec le monde naturel : la COVID-19, mais aussi les incendies aux quatre coins du monde, les inondations répétées, les invasions de criquets en Afrique de l'Est, etc. Ces catastrophes ne sont malheureusement pas des cas isolés : au contraire, leur fréquence et leur sévérité ne fait qu’augmenter.

L'attention est souvent portée sur l’apogée de la crise en elle-même. Mais ses conséquences, souvent dramatiques, peuvent se faire ressentir à très long terme. Or, il est fréquent que les sources de financement se tarissent une fois l’urgence passée.

Financements diminués

En parallèle, nous observons une diminution de plusieurs enveloppes budgétaires consacrées à la conservation de la nature à l'échelle mondiale, et résultant de la crise économique associée à la COVID-19 en particulier. Nos projets de terrain, ainsi que ceux de tous nos partenaires et plus largement ceux de notre secteur, en subissent aujourd’hui tous les effets. Et dans de nombreux cas, les effets néfastes sont évidents, et c’est la planète entière qui en sort perdante.

Le WWF-Belgique soutient les projets en crise

Le Manifeste de Morges, texte fondateur du WWF, énonce « l'engagement du fonds à aider les organisations méritantes qui luttent pour sauver la vie sauvage dans le monde ».

Nous considérons donc que nous avons un impératif moral, mais aussi économique et social, à soutenir tant que l’on peut la conservation de la nature ; qu’il s’agisse de nos projets ou non. La crise environnementale et climatique est une urgence à laquelle nous devons faire face ensemble, chacun à son échelle.

C'est pourquoi nous pilotons la mise en place d’un fonds de résilience, qui vise le financement de maximum 10 projets qui voient leur travail de protection des espèces et/ou des écosystèmes impacté par une crise spécifique. En faisant preuve de pragmatisme et de flexibilité, nous voulons repenser la conservation de la nature et lui donner une nouvelle portée, plus ancrée dans la réalité de terrain, et plus solidaire.

Cette année, le budget de 1 000 000 € alloué à ce fonds de résilience soutiendra des projets en Arménie, au Ghana, au Guatemala, au Kenya, au Malawi, au Nicaragua, aux Seychelles et en Zambie.

nom du projet

Fonds de résilience en cas de crise

Région

Monde

Durée

01/09/2021 - 01/09/2022

Budget

1 000 000 €

Partenaires

A Rocha Ghana (Ghana) 
Fundaeco (Guatemala) 
Mukutan Conservancy  (Kenya) 
Wildlife Action Group (Malawi) 
Biometepe (Nicaragua) 
Nature Seychelles (Seychelles) 
Zambian Carnivore Programme (Zambie) 
FPWC (Foundation for the Preservation of Wildlife and Cultural Assets)

soutien financiers

Fonds propres

WWF-fonds-crise

NOtre objectif

Soutenir la résilience des projets de conservation de la nature centrés sur des écosystèmes et des espèces menacées et qui subissent des coupes budgétaires significatives liées à des crises écologiques/naturelles. Nous visons à les faire rebondir d’une passe difficile et temporaire/fixe dans le temps en nous engageant sur une période d’un an.

PROBLÉMATIQUES LIÉES À CE PROJET

DISPARITION ET DÉGRADATION DE L’HABITAT

L’émergence des zoonoses est facilitée par la disparition des habitats. Le WWF agit pour protéger les habitats et contribuer ainsi à la santé des humains et de la biodiversité.

En savoir plus

DISPARITION ET DÉGRADATION DE L’HABITAT

BRACONNAGE ET COMMERCE ILLÉGAL

Le WWF soutient la lutte contre le trafic illégal d’espèces sauvages ou de produits dérivés.

En savoir plus

BRACONNAGE ET COMMERCE ILLÉGAL

CHANGEMENT CLIMATIQUE

Le WWF soutient la lutte contre le changement climatique.

En savoir plus

CHANGEMENT CLIMATIQUE

DÉFORESTATION

Le WWF soutient la lutte contre la disparition des forêts dans le monde.

En savoir plus

DÉFORESTATION