head head

Travailler avec les communautés locales

 

Au WWF, nous sommes convaincus que, pour protéger efficacement et durablement la nature, il est indispensable d’inclure étroitement l’humain. C’est pourquoi les communautés locales sont au cœur de notre travail de conservation, et la clef de nos plus beaux succès.

En utilisant les connaissances locales et en comprenant la relation entre ces communautés et la nature, nous parvenons à mettre en place des solutions qui protègent les richesses du monde naturel tout en soutenant le développement durable des communautés locales. Ainsi, la sauvegarde de la nature va de pair avec l’amélioration du bien-être et de la prospérité des peuples qui l’habitent. Vous trouverez des exemples concrets dans les histoires ci-dessous.

 

04

Le petit village roumain qui changeait l’avenir de sa population, un bison à la fois

Avec peu de moyens, un petit village logé dans un immense écrin de verdure en Roumanie se démarque en matière de conservation de la nature. Pour garantir le succès du projet de réintroduction de bisons de la région, il bouleverse la dynamique locale en améliorant la prospérité socio-économique et la sauvegarde des richesses naturelles.

En savoir plus
02

Recette ultime pour un chocolat sans culpabilité

Si le chocolat rime malheureusement souvent avec déforestation déraisonnée, il ne doit pas nécessairement en être ainsi. En Équateur, le WWF soutient un projet de culture durable de cacao par des communautés indigènes, qui crée un cercle vertueux bénéfique pour la faune, la flore, l’économie locale… et les papilles gustatives. Une belle histoire d’harmonie avec la nature et de bénéfices mutuels.

En savoir plus
01

À Liuwa, le miel t’aidera

Dans le parc de Liuwa, en Zambie, 10 000 personnes cohabitent avec la faune sauvage. Mais entre insécurité alimentaire et changement climatique, le quotidien n’y est pas toujours simple. Depuis un an, on y propose l’apiculture comme source alternative de revenus. Et ce projet rencontre un franc succès, notamment auprès des femmes.



En savoir plus
03

Les populations autochtones, de véritables alliées pour la conservation

Il y a entre 370 et 500 millions d’autochtones dans le monde. Ces communautés parlent environ 7000 langues et représentent la moitié de la diversité culturelle mondiale. L’appellation « autochtone » protège ces communautés en leur reconnaissant des droits sur leur culture et sur leurs terres ancestrales dont elles ont souvent été exclues et privées d’accès pour des raisons historiques.

En savoir plus
05

Accueillir les amoureux des tigres sauvages, un gagne-pain qui s’émiette

Autour des parcs nationaux, les communautés vivant habituellement du tourisme souffrent des conséquences de la crise sanitaire. Résultat, les parcs sont moins protégés et la pression humaine y augmente. Nous sommes partis prendre la température dans les villages bordant le parc Chitwan, au Népal, qui abrite une solide population de tigres sauvages.

En savoir plus

 

Il est primordial de se rappeler à tout moment que l’humain et l'environnement dans lequel il vit sont intimement liés.

La valorisation des contributions des communautés à la conservation de la biodiversité et de leurs connaissances traditionnelles, ainsi que le respect et la reconnaissance de leurs droits, de leur culture et de leurs préférences, sont au cœur du Cadre amélioré de protection environnementale et sociale du WWF.

Ces mécanismes de protection permettent d'identifier, d'éviter et de gérer les éventuels impacts sociaux et environnementaux négatifs de notre travail. Ils utilisent les besoins et les souhaits des populations locales et indigènes comme base des programmes de conservation.