Pollution plastique en Méditerranée

Stopper la pollution plastique en mer Méditerranée d’ici 2030

Le niveau de pollution plastique en Méditerranée, l'un des plus élevés au monde

Jusqu'à un demi-million de tonnes de déchets plastiques finissent chaque année en mer Méditerranée, l’équivalent de 33 800 bouteilles en plastique jetées à la mer chaque minute. Ces déchets plastiques perdureront et pollueront nos écosystèmes pendant des décennies, voire des siècles. Moins visibles mais encore plus insidieuses sont les minuscules particules connues sous le nom de microplastiques, qui atteignent des concentrations record en Méditerranée avec 1,25 million de fragments par km2.

Un joyau de biodiversité en péril

Peu d'animaux échappent aux impacts de la pollution plastique. Qu'il s'agisse de se faire piéger dans des filets de pêche et des emballages abandonnés ou d'ingérer des sacs en plastique, les conséquences pour les mammifères marins, les oiseaux de mer, les tortues, les poissons et les invertébrés sont souvent fatales. De plus, les microplastiques et les contaminants toxiques qui s'y attachent s'accumulent dans les chaînes alimentaires marines et affectent un large éventail d'espèces marines ainsi que toute personne consommant des produits issus de la mer. 134 espèces méditerranéennes sont connues pour avoir ingéré du plastique, dont 60 espèces de poissons, les trois espèces de tortues marines, neuf espèces d'oiseaux marins et cinq espèces de mammifères marins.

Mobiliser les villes et les politiques pour éradiquer la pollution plastique en mer

Au niveau politique, le WWF fait pression en faveur d'un traité des Nations unies visant à éliminer à l’échelle mondiale les déversements de déchets plastique dans les mers et les océans. Dans le cadre de la convention de Barcelone et des politiques européennes et nationales, le WWF plaide également en faveur de mesures plus strictes contre la pollution plastique en Méditerranée : l'interdiction de certains plastiques à usage unique et la mise en place d’objectifs contraignants pour améliorer la collecte des déchets. 

Au niveau local, le WWF s'engage auprès des zones côtières touristiques de toute la Méditerranée pour mobiliser les municipalités, les entreprises locales et les citoyens afin de réduire et de mieux gérer les déchets plastiques. L’objectif est que les villes côtières puissent devenir des modèles pour les autres en montrant comment éliminer la pollution plastique, en prenant part à l’initiative “Plastic Smart Cities”.

Nom du projet

Pollution plastique en Méditerranée

Région

Méditerranée – Croatie, France, Grèce, Italie, Maroc, Tunisie et Turquie

Durée

01/01/19 - 31/12/21

Budget

161 000 €

Partenaires

WWF-Méditerranée

Soutiens financiers

Donations au WWF-Belgique

Documents liés

Notre objectif

D’ici la fin de 2021, les acteurs influents en Méditerranée développent une stratégie visant la suppression totale de la pollution par les microplastiques en Méditerranée d’ici 2030.

Problématiques liées à ce projet

DISPARITION ET DÉGRADATION DE L’HABITAT

Les activités humaines polluent les écosystèmes partout dans le monde, du pôle Nord au pôle Sud, des plus hauts sommets jusqu’aux plus profonds abîmes marins.

En savoir plus

DISPARITION ET DÉGRADATION DE L’HABITAT

Nos autres projets :

Travail politique sur les énergies fossiles en Grèce

Agir contre le changement climatique et préserver les riches écosystèmes marins en Grèce, en agissant contre le développement de nouveaux forages pétroliers et gaziers en Méditerranée.

Je découvre le projet