WWF eau douce zoetwater header WWF eau douce zoetwater header

Eau douce

L’eau douce est source de vie. Elle est à l’origine de la biodiversité, de la régulation du climat et de notre alimentation.

 

Les enjeux

Les habitats d’eau douce tels que les lacs, fleuves, rivières, marais, eaux souterraines et nappes aquifères hébergent une part considérable de la biodiversité de notre planète. Plus de 10 % de l’ensemble des animaux connus et plus de 50 % des espèces de poissons y vivent.

L’eau fournit également une large gamme de services écosystémiques. Elle régule la température sur terre et en mer, alimente les nuages et influence le climat, transporte des nutriments et des minéraux et purifie l’environnement en dissolvant les polluants et en évacuant les sédiments.

L’eau est aussi essentielle à l’alimentation. L’agriculture est l’activité qui nécessite le plus d’eau : elle représente environ 70 % de la consommation d’eau à l’échelle mondiale. De plus, les poissons des rivières sont une source de protéines et de revenus considérable pour des millions d’êtres humains dans le monde.

Mais l’eau douce est malheureusement une ressource menacée. À peine 3 % de l’eau présente sur Terre est de l’eau douce, et seulement 1 % de celle-ci est directement disponible pour la consommation humaine. Plus de la moitié de l’ensemble des zones humides marécageuses ont disparu depuis 1900, et moins de 70 parmi les 177 cours d’eau les plus longs peuvent encore s’écouler sans entrave.

Le changement climatique a aussi un impact sur les réserves d’eau. Les modèles climatiques prévoient une augmentation des températures et des épisodes de sécheresse plus fréquents, plus longs et plus intenses, entrecoupés de tempêtes brèves et violentes. Par conséquent, nous risquons une réduction de l’apport en eau douce par des pluies régulières et la fonte des neiges, dont pâtiront l’agriculture, la population en forte croissance et la nature.

Une eau potable est absolument nécessaire à la bonne santé de la population. Pourtant, pas moins de 1,1 milliard d’êtres humains n’ont pas un accès suffisant à l’eau et ce problème pourrait même toucher deux tiers de la population mondiale en 2025. Chaque année, les maladies causées par une eau impropre à la consommation et le manque d’installations sanitaires font plus de victimes que toutes les formes de violence réunies, y compris les guerres.

Les objectifs du WWF

Le WWF souhaite que les écosystèmes d’eau douce et le régime hydrologique des principaux cours d’eau puissent répondre aux besoins de l’homme et de la nature.

Concrètement, nous voulons que :

  • les principaux habitats d’eau douce soient protégés ou restaurés sur les fleuves prioritaires ;
  • une politique transnationale efficace soit mise en place pour veiller au maintien de la biodiversité et garantir un accès équitable à l’eau ;
  • les régimes hydrologiques et les liaisons entre les principaux bassins fluviaux soient conservés ou rétablis, notamment en développant des infrastructures plus durables.

Que faisons-nous ?

Le WWF collabore avec les gouvernements, les entreprises, les institutions financières et les communautés locales pour garantir la survie d’écosystèmes d’eau douce sains et assurer un avenir durable à tous les êtres humains.

Nous sommes actifs sur le terrain, dans les régions qui abritent les principaux fleuves de la planète. Nous y soutenons l’utilisation responsable de l’eau et le choix d’infrastructures durables. De plus, nous testons et mettons en œuvre des solutions innovantes.

Pour ce faire, nous mobilisons des experts en hydrologie et climatologie, et nous travaillons avec des acteurs influents des secteurs public et privé ainsi que des partenaires académiques, au sein d’un réseau mondial de protection de l’eau douce. Sur base de notre expérience de terrain, nous veillons également à diffuser dans le monde entier tous les instruments, techniques et connaissances utiles à une meilleure gestion de l’eau douce.

Le WWF collabore en outre avec les acteurs locaux et les gouvernements dans le monde entier dans le but de mieux étudier la fragilité de notre planète face au changement climatique et de développer des stratégies pour la conservation de la nature. En ce qui concerne l’eau douce, nous nous concentrons sur la sécurité de l’accès à l’eau, en portant une attention particulière aux conséquences du changement climatique dans les hautes montagnes d’Asie.

Expert

  • Sarah Vanden Eede

    Oceans & Fisheries Policy Expert

PUBLICATIONS

RAPPORTS

DOCUMENTS DE POSITION