WWF malawi header WWF malawi header

Sauvegarder la faune sauvage du Malawi

Protéger et faire prospérer les éléphants, les guépards, les rhinocéros, les lions et autres emblèmes de la faune africaine : voilà notre ambition au Malawi. D’ici 2022, nous voulons éradiquer le braconnage, et augmenter les populations d’espèces clés. Un travail de tous les instants s’impose.

 

Au Malawi, le WWF soutient l’organisation African Parks* dans la gestion de trois réserves : Majete, Liwonde et Nkhotakota. Toutes les trois jouent un rôle important dans la préservation de la faune sauvage africaine et ont connu ces dernières années des évolutions impressionnantes grâce à un travail collaboratif. 

Le WWF fait la différence 

Les actions de conservation soutenues par le WWF dans les trois parcs comprennent, entre autres :

  • La surveillance et la protection rapprochée des espèces clés
  • Le soutien au travail des éco-gardes qui protègent la faune sur le terrain
  • L’atténuation des conflits avec les populations locales

Soutenez nos actions :

Adoptez un éléphant

  • Durée
    2017 - 2022
  • Objectifs
    Éradiquer le braconnage sur 304 000 ha de zones protégées au Malawi et augmenter la population des espèces clés dans les zones protégées du Malawi
  • Partenaires
    African Parks

Plus d’informations sur les trois parcs
soutenus par le WWF

 

Le parc national de Liwonde héberge les plus grandes populations d’éléphants, d’hippopotames et de rhinocéros noirs du Malawi. En 2015, avant l’implication d’African Parks et du WWF au sein du parc, celui-ci était infesté de dizaines de milliers de pièges destinés aux animaux sauvages. Ceux-ci sortaient en outre régulièrement de leur territoire hostile, résultant en de nombreux conflits mortels avec la population locale. African Parks, avec l’appui du WWF, a permis de sécuriser le parc, notamment en désamorçant plus de 36 000 pièges, et en réintroduisant des populations d’espèces sauvages qui s’y éteignaient à petit feu. Depuis, les éléphants sont devenus si nombreux que 500 d’entre eux ont été transférés vers le parc de Liwonde et de Majete.

Le parc national de Majete : En tout juste 15 ans, Majete s’est métamorphosé. D’une forêt quasiment vidée par le braconnage et sans perspective d’emploi, le parc est devenu un havre de nature sauvage fleurissant pour les espèces africaines les plus iconiques. Aujourd’hui, le parc est devenu la seule réserve sauvage du Malawi qui abrite les « Big Five » (éléphants, lions, rhinocéros, léopards et buffles). Ce succès démontre qu’une bonne gestion et collaboration avec les populations locales peuvent conduire à une restauration spectaculaire de la faune.

Le parc national de Nkhotakota est le plus ancien et le plus vaste parc du pays. En raison des activités humaines et du braconnage, la majorité des espèces du parc ont disparu ou reculé à un rythme alarmant. African Parks, en collaboration avec le WWF et d’autres partenaires, a redoublé d’efforts pour une meilleure application de la loi anti-braconnage. Grâce à ce succès, des éléphants provenant de la réserve de Liwonde ont pu être réintroduits en 2016 et 2017.

 

Soutenez nos projets de terrain