WWF tetras lyre korhoen header WWF tetras lyre korhoen header

Tétras lyre

Le tétras lyre est une espèce de gallinacé emblématique des Hautes-Fagnes. Il est notamment connu pour ses danses originales lors des parades nuptiales. Hélas, la plupart des populations de tétras ont disparu d’Europe occidentale au cours des dernières décennies.

 

Le petit coq de Belgique

On peut rencontrer le tétras lyre de l’Angleterre jusqu’à l’Extrême-Orient russe. Ces oiseaux sont relativement fréquents en Scandinavie mais aussi dans les Alpes. Cependant, l’espèce est rare ailleurs en Europe et les populations y sont assez isolées les unes des autres. Le tétras habite des régions riches en biodiversité. La protection de cette espèce permet donc d’en protéger d’autres, comme des libellules, des papillons mais aussi des plantes. C’est donc une espèce dite « parapluie ».

Quelles sont les menaces principales ?

Depuis plusieurs décennies, le tétras a connu en Belgique une baisse spectaculaire de ses populations en raison de plusieurs facteurs. Le principal est la dégradation de son habitat. Le tétras a besoin d’espaces ouverts, riches en biodiversité comme les tourbières et les landes. Hélas, celles-ci ont disparu ou ont été fortement dégradées par le drainage, la pollution (azote), les plantations de conifères et l’intensification des pratiques agricoles.

Depuis le début des années 2000, des efforts très importants ont été menés dans les Hautes-Fagnes, le bastion de l’espèce en Belgique, pour restaurer son habitat. Sa population avait cependant tellement régressé qu'il était impossible, même si ses conditions de vie s’amélioraient, qu’elle se rétablisse naturellement. Les populations des pays voisins étaient en outre trop éloignées pour renforcer la population belge de manière naturelle. Il fallait donc passer à l’action.

Que fait le WWF ?

La population de tétras lyres dans les Hautes-Fagnes est la dernière de Belgique et l'une des dernières du nord-ouest de l’Europe. L’espèce était au bord de l’extinction début 2017 avec seulement 2 à 3 oiseaux observés. Il s’agissait de réagir très vite ! Un projet de renforcement de la population a donc été mis rapidement en place. Il vise à accroître la population de tétras lyres en Belgique par l’apport d’oiseaux suédois où l’espèce se porte très bien.

Ce projet est supervisé par l’Université de Liège et l'Institut royal des Sciences naturelles de Belgique. Le WWF-Belgique y collabore en apportant son aide et son expertise, surtout lors des missions en Suède. De plus, Spadel et la Fondation Pairi Daiza soutiennent financièrement le projet. En avril 2017 et en mai 2018, respectivement 10 et 18 tétras lyres ont été transférés de Suède vers la Belgique et relâchés dans les Hautes-Fagnes. Certains ont été équipés d'un émetteur. Les chercheurs peuvent ainsi suivre leur évolution dans la nature.

Nous envisageons de renforcer encore la population en procédant à des réintroductions annuelles d’environ 25 tétras lyres de Suède dans les Hautes-Fagnes jusqu'en 2022. Nous examinons par ailleurs la possibilité de mettre en place un programme d’élevage dans les Hautes-Fagnes pour pouvoir ensuite libérer les animaux dans la nature. Ainsi, la population pourrait croître et s’étendre. À terme, l’objectif du projet est de voir se développer une population viable de 80 à 160 individus, ce qui permettrait d’assurer l’avenir à long terme de l’espèce dans notre pays.

  • Nom scientifique
    Tetrao tetrix
  • Taille et poids
    40-55cm; 1,2kg (mâle) & 930g (femelle)
  • Région
    Europe centrale, nord de l’Europe et de l’Asie
  • Habitat
    Tourbières, landes, forêts ouvertes, montagnes

Nos projets

Projets du WWF-Belgique lés à la protection du tétras lyre

Soutenez nos projets de terrain