WWF prises accessoires bijvangst header WWF prises accessoires bijvangst header

Prises Accessoires

À l'heure actuelle, 31,4 % des populations de poissons sont surexploitées (FAO, 2016). La surpêche est étroitement liée aux prises accessoires, qui prennent chaque année au piège des milliers de poissons, de tortues de mer, de baleines, de dauphins, de requins, d'oiseaux de mer, de coraux et nombre d'autres espèces. 

 

Généralement, les bateaux de pêche se spécialisent dans l’exploitation d’une, voire de plusieurs espèces. Malheureusement, les filets des pêcheurs n’emprisonnent pas exclusivement les poissons destinés aux marchés. Des millions de poissons juvéniles ou sans valeur commerciale sont pêchés chaque année par accident, puis jetés par-dessus bord, souvent morts. De nombreux autres animaux, comme les baleines, les dauphins, les tortues marines, les oiseaux de mer, les requins, les coraux ou encore les étoiles de mer sont aussi régulièrement victimes de ces prises accessoires.

Mais les filets ne sont pas seuls en cause : les palangres par exemple, longues lignes de pêche à la traîne garnies d’hameçons, constituent elles aussi un problème non négligeable. Pouvant mesurer jusqu’à 100 km de long et parfois pourvues de milliers d’hameçons destinés à attraper des thons ou des espadons, les palangres prennent au piège tous les animaux assez gros pour avaler les appâts fixés aux hameçons. C’est le cas notamment des tortues marines. En utilisant des hameçons circulaires, les prises accessoires pourraient être réduites d’environ 80 %. Le WWF travaille avec des milliers de pêcheurs pour les encourager à adopter des techniques de pêche respectueuses de l'environnement marin.

Les prises accessoires affectent par ailleurs les pêcheries elles-mêmes : problèmes de gestion, perte de temps et de sommes considérables en raison du matériel endommagé et de méthodes inadéquates.

Des solutions existent pour contrer ce phénomène. Par exemple, des filets dont la taille et la forme ont été adaptées peuvent permettre aux jeunes poissons, aux tortues ou aux mammifères marins d’échapper aux filets qui ne leur sont pas destinés. Doter les filets de rubans colorés se révèle par ailleurs efficace pour éloigner les oiseaux de ces pièges souvent mortels.

Le WWF soutient la recherche en matière de techniques de pêche adaptées. C’est pourquoi nous avons lancé en 2004, en collaboration avec des scientifiques et le secteur de la pêche, la « Smart Gear Competition », un concours qui récompense chaque année les meilleures innovations pour une pêche exempte de prises accessoires.