Actualités

  • 24/11/2020 3:26pm

    L’an dernier, le WWF a mandaté un groupe d’experts indépendant pour examiner notre réponse aux accusations d’abus des droits humains par certains écogardes salariés de leurs gouvernements dans des régions complexes et isolées en Afrique centrale, en Inde et au Népal. Le rapport qui résulte de l’enquête s’intitule « Embedding Human Rights in Nature Conservation - from Intent to Action » (Intégrer les droits humains à la conservation de la nature : de l’intention à l’action). Le panel d’experts n’a trouvé aucune preuve concernant l’implication directe ou indirecte du personnel du WWF à ces accusations.


    Lire plus

  • Rejoignez la communauté WWF

    Abonnez-vous à notre newsletter

    Pas d'inquiétude, nous gardons vos données confidentielles et vous pouvez vous désinscrire à tout moment

Faites la différence